Mobilisation chez les Ford

C'est parce que nous sommes tous concernés que l'ABC ouvre cette page à l'action des salariés de Ford et à leurs inquiètes sur leurs emplois !

Mobilisation chez les Ford

Désirer fort l’investissement de Ford à Blanquefort, Agir tous ensemble avec les Ford !

Nous voulons alerter et informer, contribuer à une mobilisation qu’il faut sans cesse renouveler. Notre  Comité de soutien  et de sauvegarde  des emplois industriels  du Site FAI  est dans sa dixième année, et l’usine vit, elle n’a pas fermé en 2010 comme Ford l’avait «prévu». Mais après le Comité de suivi de Mars comme en 2008, il nous faut dire encore plus fort : cette usine doit recevoir une augmentation de ses volumes de productions MAINTENANT. Car autrement c’est le passage dès cette année en dessous des 900 emplois, là où Ford s’était engagé à 1000 jusqu’en 2018. Et les «commissions de travail» sur l’excellence des transmissions et sur la mobilité électrique ne sont que des mises en attente pour «plus tard». Alors, que devient l’usine ? Ce qu’elle devient en 2019 et au delà, c’est MAINTENANT que ça se met en place. Quand nous lisons dans le journal «20 minutes» du 21 Mars :
«La préfecture a souligné que «plusieurs interrogations n’ont pas pu être levées» sur l’avenir du site, et annoncé la mise en place d’au moins deux groupes de travail. L’un pour explorer des pistes d’améliorations de la compétitivité du site en vue d’obtenir de nouveaux produits. L’autre pour aborder la diversification de l’usine, notammentvers l’électrification des véhicules.»
Nous voudrions la même énorme mobilisation qu’en 2008. Avec la recherche «d’améliorations de la compétitivité», on nie la reconnaissance de l’excellence du site ; avec la mise à plus tard de la mobilité électrique, on dénie que cette proposition était formulée déjà en 2008. Où est la volonté réelle ? C’est le moment d’exprimer le désir fort, légitime, vital pour la création des richesses à partager en Gironde, et dans la ville, tout comme en Nouvelle Aquitaine ! C’est le sens de notre association pour la sauvegarde des emplois : à FAI, ils étaient 1600 en 2008. C’est le sens d’une lettre ouverte, adressée à chaque Maire, de chaque commune de Gironde, et aux Parlementaires.

 

Monsieur ou Madame le maire,

 

              C'est au nom du comité de soutien et de sauvegarde de l'emploi industriel du site Ford Blanquefort que nous nous adressons à vous dans cette LETTRE OUVERTE, POUR TOUS LES CITOYENS.

 

En Juillet 2008 et Septembre 2010, nous avions déjà effectué des démarches similaires pour vous informer sur la gravité de la situation et solliciter votre aide pour appuyer les actions des salariés pour la sauvegarde du site et de ses emplois. Ces actions avaient remporté un immense succès et avaient permis de créer un espoir de pouvoir sauver les 1600 emplois de l'entreprise et 5 fois plus avec les sous traitants et les emplois induits.

 

 En effet, après différentes péripéties de la direction Européenne de Ford, avec vente de l’usine à une holding puis son rachat deux ans plus tard, les actions des salariés, des élus et de la population avaient contraint Ford à réaliser divers projets à Blanquefort dont le plus important est la fabrication d’une boite de vitesse automatique, la 6F35. Le contrat signé en 2013 avec les pouvoirs publics portait sur le maintien de 1000 emplois sur 5 ans.  (Cumulées, cet accord coûtera au contribuable 46 millions d’€ de finances publiques)

 

Qu’en est-il aujourd’hui ?

 

              Les salariés avec toutes leurs organisations syndicales, CFE/CGC, CFTC, FO et CGT, tirent à nouveau la sonnette d’alarme. Le 23 janvier, l’opération usine morte a été suivie par la quasi-totalité du personnel. Ford Aquitaine Industrie est en danger, il n’y a plus aucune visibilité, rien qui puisse permettre d’imaginer une activité sur le moyen terme. La totalité des productions sont en baisse par rapport aux prévisions et aucune réponse de la part de Ford Europe qui puisse laisser espérer le moindre espoir. Au contraire, tous les éléments en notre possession démontrent la volonté de Ford de ne pas investir à Blanquefort.

Ø  La moyenne d’âge est de 51 ans, aucun remplacement des départs en retraite.

Ø  Le transfert de personnel de Ford vers Getrag appauvrit l’usine de ses compétences et n’est en rien une solution.

Ø  Pour la 6F15, les investissements massifs de Ford en Chine et au Mexique laissent à penser un arrêt de la production à Blanquefort.

Ø  Pour le double embrayage, un concurrent, Valéo, investit dans une ligne lui permettant de fabriquer la totalité de la demande.

Ø  Pour le Carter FOX, là aussi une usine concurrente, Linamar, s’apprête à fournir 100% de la demande.

Ø  Et pour ce qui concerne le traitement thermique réalisé depuis plus de 40 ans pour l’usine sœur GETRAG, là aussi un investissement en fours de dernière génération est en cours pour rendre cette usine indépendante de FAI.

Ø  L’engagement des 1000 emplois n’a pas été tenu puisque les effectifs ne sont plus que de 900 salariés.

Pourtant, en juillet 2016, Ford avait promis de faire de ce site le centre d’excellence Européen des boites à vitesses automatiques. La santé de Ford, que ce soit au niveau mondial ou européen, est au beau fixe. Ce sont des centaines de millions d’€  de bénéfice en Europe et 7,37 milliards de dollars de bénéfices nets au niveau mondial en 2015. Le marché et les capacités financières sont bien au rendez-vous !

Le produit actuel, la 6F35 a encore un bel avenir devant lui et les projets  ne manquent pas. Les nouvelles transmissions 6F15 et 8F24 sont déjà sur les rails. Les véhicules électriques également. Il faut une décision de projet rapide. Pourquoi produire ailleurs ce qui se vend en Europe ? Ford doit absolument intégrer ce site dans son plan de développement Européen comme il l’a d’ailleurs fait en Espagne ou encore en Roumanie.

Comme en 2008 et 2010 votre action est nécessaire aujourd’hui. Nous vous demandons de re-faire pression auprès des autorités de l’Etat, du Parlement, de la Région, du Département, par des motions, des informations dans vos bulletins et affichages municipaux pour qu’enfin une solution industrielle pérenne soit trouvée pour l’ensemble des salariés comme pour tout ce qui est irrigué par cette activité industrielle.  Notre association comité de soutien pour la sauvegarde des emplois industriels a pour but d’informer et d’associer les citoyens afin de maintenir la pression sur les décideurs.

Nous sommes  tous concernés par les conséquences qu’aurait la fermeture de ce site avec  à terme la perte de milliers d'emplois qui disparaîtraient de notre département. Malgré la suppression d’environ 600 emplois ces 10 dernières années, - due à l’érosion naturelle et non remplacés, vous savez qu’il y a encore des salariés Ford dans la presque totalité des 550 communes de la Gironde.

Nous sommes face à une vraie menace vitale. Par la mobilisation de tous, nous espérons toujours voir modifier le cours des choses. Toutes catégories confondues, les salariés sont mobilisés, faisons en sorte, tous ensemble, que les citoyens le soient aussi…

Souhaitant que vous puissiez contribuer à la mobilisation qui amène Ford à donner à Blanquefort un nouvel avenir industriel, avec le maintien de tous les emplois, veuillez recevoir, Monsieur ou Madame le maire, l’expression de nos respectueuses salutations.

                                                                                            Blanquefort le 07 Mars 2017

 

Photo : Jean-Michel Selva, journal Sud Ouest.